Une mort annoncée (à la rencontre des Bushmen, derniers chasseurs-cueilleurs du Kalahari)

L’auteur, préhistorienne, a vécu trois mois au sein de la tribu san des ! Kung Zu/Wasi dans les collines de Tsodilo dans le désert du Kalahari central au Botswana, en 1985.
C’est un monde en péril, à l’agonie qu’elle décrit ici. Ce peuple (plus connu sous le nom de Bushmen) ne compterait plus aujourd’hui que 65 000 représentants alors qu’ils étaient 200 000 il y a quelques siècles.
En cause principalement : les colonisations hollandaises puis anglaises et, aujourd’hui, la main-mise des compagnies diamantaires qui exploitent leur territoire.
Marylène Patou-Mathis décrypte la vie quotidienne des San : chasse, cueillette, habitudes alimentaires, organisation de la société, rites initiatiques, loisirs, croyances…
Par exemple, les San croient qu’ils ont été créés par dieu en dernier, après les blancs et les noirs, avec ce qui restait dans le « pot ».
L’écriture, vivante et expressive, rend cette culture et ces êtres attachants. On s’interroge sur leur avenir. La tribu, que décrit l’auteur, existe-t-elle toujours ? Comment vivent-ils? Et la chasse ? Marylène Patou-Mathis, elle-même, n’est pas très optimiste, plus de 20 ans après son immersion.

Les plus d’Une mort annoncée

On apprend une foule de choses sur les San et leur mode de vie. Et on relativise nos existences dans une société opulente. Les photos, montrant des épisodes de la vie quotidienne (chasse, cueillette, jeux…), qui ponctuent l’ouvrage.

Les moins d’Une mort annoncée

Aucun. Un livre essentiel pour comprendre comment un peuple, aux coutumes riches, peut disparaître sans bruit.

Une mort annoncée (à la rencontre des Bushmen, derniers chasseurs-cueilleurs du Kalahari) de Marylène Patou-Mathis, Perrin, 2007, 197 pages