Scénario de Un taxi pour Tobrouk

Après une mission de sabotage à Tobrouk, un quatuor des Forces francaises libres (FFL) s’égare dans le Sahara libyen. Leur chevrolet est pilonnée par une attaque aérienne et ils décident de regagner leurs lignes à pied. Ils tombent par hasard sur des Allemands et tendent une embuscade. Ils s’emparent de leur véhicule et d’un otage teuton. Commence alors une aventure épique et drôle dans les sables, avec retournement de situation, champs de mines et tutti quanti…

Carte d’identité du film Un taxi pour Tobrouk

Un film de Denys de la Patellière, sorti en 1961, sur une musique de Georges Garvarentz. Durée : 1 h 30 minutes. Il fut tourné dans le désert de Tabernas à Almerià en Andalousie (Espagne). Le film est l’adaptation du roman éponyme de René Havard.

Casting du film Un taxi pour Tobrouk

Lino Ventura.- Brigadier Théo Dumas.
Hardy Krüger.-Capitaine Ludwig Von Stiegel.
Maurice Biraud.- François Jonsac.
Charles Aznavour.-Samuel Goldmann.
German Cobos.- Paolo Ramirez.

Anecdotes du film Un taxi pour Tobrouk

L’action du film pourrait s’inspirer de l’histoire des parachutistes des Forces françaises libres (FFL) qui officiaient dans le Special Air Services (SAS) anglais. Ils étaient chargés de saboter les arrières de l’Afrika Korps de Rommel en Libye-Tunisie en 1942-1944.

Les dialogues, particulièrement savoureux, portent la marque de Michel Audiard : le génie des mots qui œuvre aussi dans Un singe en hiverLes tontons flingueurs
Morceaux choisis : « Deux intellectuels assis vont moins loin qu’une brute qui marche »; « Il vaut mieux s’en aller la tête basse que les pieds devants »; « Dans le désert tu trouves un macchabée en gorge que tu ne peux pas identifier : on lui fouille les poches. Quand on trouve un ouvre-boîte, c’est un British, et quand c’est un tire-bouchon, c’est un Français. »