René Caillié

La vie de René Caillié

10 novembre 1799.-Naissance à Mauzé dans les Deux-Sèvres. Il ne connaîtra jamais son père, condamné au bagne.

1816.- A 17 ans, il embarque à Rochefort sur « La Loire », un bateau à destination du Sénégal.

18 juillet 1816.- Il débarque à Saint-Louis du Sénégal. Après un échec (participation avortée à une expédition), il retourne en France.

1824.- Au Sénégal. Il vit chez les Maures, se convertit à l’Islam et partage la vie des nomades.

1825.- Il sollicite une aide des autorités françaises. Elle lui est refusée. Il travaille dans une entreprise d’indigo en Sierra Leone grâce au général Turner qui croit en ses projets. Il parvient à réunir 2 000 francs.

Mars 1827.-Il quitte le Sénégal déguisé en musulman égyptien et se joint à une caravane. Il arrive sur les rives du fleuve Niger à Kouroussa, puis rejoint Tiémé, en territoire Bambara, entre le Mali et la Côte d’Ivoire. Après avoir été très malade, il réussit à repartir avec une caravane en direction de Djenné.

Avril 1828.- Il entre à Tombouctou, en haillons et ravagé par le scorbut. Il est le premier Européen à s’y rendre et à en revenir vivant, puisqu’Alexander Gordon Laing, son prédécesseur, sera tué en quittant la ville. Son périple de retour nécessitera 75 jours de désert à travers le Sahara. Il rentre en France via le Maroc.

5 décembre 1828.-La Société de géographie lui décerne le prix de « Tombouctou » et le gouvernement lui remet la croix de chevalier de la Légion d’honneur ainsi que deux allocations de 3 000 francs par an. Il commence à écrire Journal d’un voyage à Tembouctou et à Jenné dans l’Afrique centrale, précédé de remarques géographiques par M. Jomard (1824-1825-1826-1827-1828).

17 mai 1838.- Il décède à 39 ans entouré de sa femme et de ses trois enfants. Raillé de son vivant (beaucoup de sceptiques doutant qu’il ait vraiment atteint son but) il inspira toute une génération d’explorateurs du désert.

Oeuvre de René Caillié

Voyage à Tombouctou.

Citation de René Caillié

« Et par la suite, la ville de Temboctu devint l’objet continuel de toutes mes pensées, le but de tous mes efforts; ma résolution fut prise de l’atteindre ou de périr».

Introduction au Voyage à Tombouctou.

Livres sur René Caillié

Abdallahi (bande-dessinée),
de Christophe Dabitch et Jean-Denis Pendanx, 2 tomes, Futuropolis, 2006.

René Caillié, 1799-1838 : une vie pour Tombouctou, d’Alain Quella-Villéger, Atlantique, 1999.

Mon voyage à Tombouctou : sur les pas de René Caillié, de Jean-Marc Pineau, Presses de la Renaissance, 2007.