Scénario de Lawrence d’Arabie

Nous sommes en 1916. La guerre bat son plein en Europe mais aussi en Arabie où les forces anglaises affrontent les Turcs, alliés des Allemands.
Le lieutenant T.E. Lawrence , amoureux de la culture arabe et du désert, reçoit la lourde tâche de fédérer les tribus de Bédouins sous l’autorité du prince Faysal et de les lancer contre l’armée turque.
L’aventurier britannique remplit sa mission avec succès : il est à la tête d’une véritable armée triomphante.
Grisé par son pouvoir, convaincu qu’il œuvre pour l’unité du monde arabe, il perd contact avec la réalité : les tribus se déchirent à nouveau et abdiquent leur souveraineté au profit des Britanniques et des Français en échange d’une aide financière et technique. Lawrence est renvoyé en Grande-Bretagne. Il finira sa vie tristement et périra dans un accident de moto.

Carte d’identité du film Lawrence d’Arabie

Un film de David Lean, sorti en 1962, sur une musique de Maurice Jarre. Durée : 3 heures et demi. Il coûta 15 millions de dollars et reçut 7 oscars en 1963 dont celui du meilleur film. Il fut tourné en Jordanie, au Maroc, à Almerià (désert d’Andalousie), dans le Parc national de Donona (Espagne) et au Royaume-Uni. C’est une adaptation libre de l’existence de T.E. Lawrence, fortement inspirée de son œuvre Les sept piliers de la sagesse.

Casting de Lawrence d’Arabie

Peter O’Toole.- T.E. Lawrence.
Omar Sharif.-Ali.
Anthony Quinn.- Adoua.
Alec Guinness.- Faysal.
Jack Hawkins.- Le général Allenby.
Anthony Quayle.- Le colonel Brighton.

Anecdotes du film Lawrence d’Arabie

Si quelques femmes apparaissent subrepticement à l’écran, aucune n’a droit à la parole. Volonté du cinéaste ou reflet d’une époque…

L’épisode grandiose du film, la bataille de Damas, nécessita la figuration de 2 000 cavaliers, prêtés par l’armée marocaine.

Ce film fit connaître Peter O’Toole et l’acteur égyptien Omar Sharif qui jouissèrent ensuite d’une brillante carrière cinématographique.

Le magnétique acteur américain, Marlon Brando, avait été choisi pour camper T.E. Lawrence. Il déclina, préférant tourner dans Les révoltés du Bounty de Lewis Milestone.