Isabelle Eberhardt

La vie d’Isabelle Eberhardt

17 février 1877.- Naissance d’Isabelle Eberhardt surnommée « la réfractaire » par le colonel
Lyautey. Mère russe vivant à Genève avec un pope défroqué, peut-être son
père.

Juillet 1899.- Elle découvre le Sahara, peu après s’être installée à Bône (Annaba) en
Algérie peu avant la mort de sa mère.

1900.- Elle rencontre le chef religieux Sidi Lachmi ben Brahim et se convertit à
l’Islam. Elle est initiée au soufisme dans la confrérie Qadriya.

17 octobre 1901.- Elle épouse civilement Slimane Ehnni, sous-officier spahi à Marseille.

1902-1904.- Elle voyage en Algérie et au Maroc.

1903.- Reporter de guerre dans le sud oranais et à la frontière algéro-marocaine
lors de combats liés à l’occupation française.

Octobre 1903.- Elle fait la connaissance du colonel Lyautey (qui deviendra maréchal),
commandant d’Aïn Sefra.

Eté 1904.- Au Maroc dans la zaouïa de Kenadsa, elle approfondit la voie soufie.

Septembre 1904.- Elle meurt à Aïn Sefra, noyée dans une crue d’oued.

Oeuvres d’Isabelle Eberhardt

Ecrits sur le sable (recueil de ses principales productions).

Citations d’Isabelle Eberhardt

« C’était l’heure élue, l’heure merveilleuse au pays d’Afrique, quand le
grand soleil de feu va disparaître enfin, laissant reposer la terre dans
l’ombre bleue de la nuit. »

Au pays des sables dans Ecrits sur le sable

Livres sur Isabelle Eberhardt

Un désir d’orient

Nomade j’étais (biographie en deux tomes), de Edmonde Charles-Roux, Grasset et Fasquelle,
1989 et 1995.