Gens des nuages

Ce livre est l’histoire d’un retour aux sources. Celui de Jemia Le Clézio sur la terre de ses ancêtres dans la vallée de la Saguia El Hamra (la rivière rouge) au Sahara marocain. C’est de là qu’elle vient sans y avoir vécu. De cette contrée dominée par le sable et le vent, la spiritualité et la simplicité, au-delà du Draa. J.M.G, son mari, l’accompagne. Il met moins d’investissement personnel dans ce périple. Il n’appartient pas à la tribu des Aroussiyine, fondée par le saint musulman Sidi Ahmed El Aroussi. Il n’est qu’un « oiseau de passage ». Au cours de ce pèlerinage initiatique, on croise des personnalités soufies, Michel Vieuchange et sa quête de Smara, René Caillié et surtout ces visages d’hommes et de femmes qui demeurent là, immuables, depuis toujours. Un récit magnifique.

Les plus de Gens des nuages

Les photographies de Bruno Barbey, somptueuses. On a parfois l’impression d’y saisir le vent. Le texte, court et magnifiquement écrit.

Les moins de Gens des nuages

Aucun. On souhaite juste que cette contrée reste à l’abri de la « pollution » moderne.

Gens des nuages de Jemia et J.M.G. Le Clézio, photos de Bruno Barbey , Folio, Gallimard, 1997, 151 pages