Atacama, un désert andin

Ce livre magnifique alterne de grands clichés en noir et blanc et quelques textes du poète chilien Pablo Neruda. Le photographe Andres Figueroa a capturé toutes les facettes du désert d’Atacama : étendues de sable, geysers de Tatio, vallée de la lune, forteresse de Quitor… Il s’attarde sur la vie quotidienne et grave sur la pellicule des visages dont il donne l’identité. A l’honneur également : les villages de Humberstone et de Santa Laura, dont les anciennes usines d’extraction du salpêtre ont été inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco en 2005. Les poèmes de Neruda (en français, espagnol et anglais) se glissent dans les pages, comme autant d’invitations à la méditation.

Les plus d’Atacama, un désert andin

Des photos superbes qui trahissent la diversité du désert d’Atacama. Le noir et blanc qui donne une touche fantasmagorique.

Les moins d’Atacama, un désert andin

Les textes de Neruda sont trop peu nombreux (quatre seulement). Quelques éléments complémentaires sur les lieux photographiés auraient été
judicieux. Les légendes sont trop courtes.

Atacama, un désert andin, photographies de Andres Figueroa, poèmes de Pablo Neruda, Editions Les Météores, 2004, 106 pages